« retour à la liste des blogs

Ainsi le peuple neuchâtelois a refusé un projet de RER

Voilà, une fois de plus ce canton n’a pas vu grand et n’a pas pensé aux générations futures, seulement à ses petits intérêts directs, boufis par la peur… Quand j’entendais mes compatriotes se plaindre du manque de développement du canton, du fait que nous sommes parfois isolé, je mettais la faute sur une politique frileuse. Force est de constater que c’est finalement le peuple qui se voit petit et ne rêve pas d’un canton qui aurait sa part de succès dans notre pays.

Il faut respecter le choix du peuple, mais on peut aussi le mettre en face de ses contradictions. La prochaine fois que j’entendrai un neuchatelois se plaindre des conditions du canton, du trafic, du prix de tel ou tel service, de l’oubli de notre région, du fait qu’elle soit désertée par les entreprises, du chômage, etc., je lui demanderai ce qu’il avait alors voté et s’il ou elle avait refusé le RER alors je lui répondrai simplement que c’était bien son souhait le 22 septembre, et qu’il ou elle ne peut pas se plaindre.

Il n’y avait pas de peur à avoir, il fallait juste un peu d’espoir…

Ce canton est décevant. Il ne sait pas voir où sont les opportunités. Il ne soutient pas les projets novateurs auxquels personne ne crois mais qui finissent par se révéler être un succès (les cantons voisins en profitent alors)…

Je nous souhaite bonne chance à nous, neuchatelois, et à notre complexe d’infériorité…

Que nos enfants pardonnent aux nein sager leur manque de clairvoyance, de courage et d’amour pour notre magnifique région.

 

 

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>