« retour à la liste des blogs

Censure et image choc

Cet article fait suite à la lecture de l’article de M. Stéphane Montabert parlant de la tristement célèbre image de cet enfant mort sur une plage de Turquie que l’on peut lire à cette adresse: http://www.lesobservateurs.ch/2015/09/04/strategie-de-lenfant-mort

J’ai voulu le commenter. Pourtant mon message a été censuré. Si j’essaie de le commenter sur le blog du 24heures où l’article a été copié, il est impossible d’ajouter un commentaire.

M. Montabert qui dénonce la manipulation, pratique pourtant la censure. C’est très intéressant… Dans tous les cas voici mon commentaire qui ne saurait être censuré ici… Pourtant le nouveau slogan de l’UDC est « rester libre »… Il semble que cela ne s’applique pas à tout le monde… Elitiste, l’UDC ?

Cher Monsieur,

J’ai commenté votre article sur le site « lesobservateurs.ch » et vous avez effacé mes commentaires alors que ces derniers n’étaient ni haineux et ne contenaient absolument rien de répréhensible. Je ne donnais qu’une autre version de votre analyse.

Vous parlez de manipulation mais vous pratiquez la censure. Venant d’un parti qui prône le « rester libre », je trouve cela pour le moins étonnant que de ne pas accorder cette « liberté » de parler à vos éventuels détracteurs. Peur de la vérité ?

Quoi qu’il en soit, je vais remettre ici en substance ce que vous avez censuré.

Vous parlez de manipulation en publiant cette image choc, alors que vous êtes membre d’un parti qui fait usage à tour de bras de ce type de communication. Vous ne reconnaissez pas le droit aux autres d’utiliser les mêmes techniques que vous ?

Vous êtes suisse naturalisé et donc comme beaucoup d’autres étrangers devenus suisses vous avez contribué à la prospérité de notre pays. Vous êtes la preuve que grâce aux étrangers nous avons pu, par exemple, conserver un AVS sain. Sans l’immigration des années 90, l’AVS aurait été en banqueroute en 2005. Donc si je résume, une fois en Suisse vous fermez la porte aux autres étrangers qui pourraient bénéficier de la même chance que vous ? Bravo.

C’est donc vous, dont le parti manipule à tour de bras qui osez crier au scandale de la manipulation ? C’est tout de même très étonnant.

Concernant le sujet de votre article. Oui, il y a des problèmes urgents en Suisse, mais nous avons une société suffisamment forte pour pouvoir gérer plusieurs problèmes de front, ne croyez-vous pas ?

Vous dites: « il en va de l’avenir d’autres enfants, européens cette fois ».

Analysons cette phrase. Cela signifie donc qu’il y a des enfants qui ont plus de valeur que d’autres ? Evidemment que nos propres enfants, ceux qui sont issus de notre propre chair, sont les plus importants, on ferait tout pour eux et c’est normal. Mais il faut réfléchir du point de vue de la société. Et pour la société il n’y a pas d’enfant plus important que les autres, sinon c’est le retour au moyen-âge où seuls les enfants issus de la noblesse pouvaient avoir une chance dans la vie.

Vous pensez vraiment qu’une famille aurait pris la mer avec ses enfants si jeunes s’il n’y avait pas une bonne raison ? Vous parlez de confort, mais savez-vous vraiment de quoi vous parlez ? Cette famille a fui un conflit dans son pays. Ne souhaiteriez-vous pas que l’on vous accueille dans un pays voisin si, par exemple, votre région devenait inhabitable suite à un accident nucléaire ? L’accueil de l’autre fait partie intégrante de l’Humanité qui est en nous. C’est la peur, l’ignorance et la médiocrité qui sont la source des problèmes.

Pour terminer, il y a 56 millions de réfugiés dans ce monde. Pour bon nombre, l’occident en est responsable, en allant piller ou en vendant des armes (pour nous enrichir) à des pays gangrénés par la corruption. Et parmis ces réfugiés, la plupart fuient dans des pays voisins, seuls 4 millions concernent l’Europe.

Une de vos collègue de parti, Mme Amaudruz a dit « la barque est pleine ». Mais quel manque d’éducation et de connaissance de l’histoire du monde. Cette phrase a été dite en 1942 quant à l’accueil des réfugiés de la guerre. Pourtant, quelques années après, la Suisse faisait appel à des dizaines de milliers d’immigrés italiens et portugais, la main d’oeuvre venant à manquer gravement en Suisse. Quel bel égoïsme. Prétendre qu’il n’y a plus de place d’un côté et dire le contraire quand ça nous arrange… Si ça ce n’est pas manipuler le monde, je ne sais pas ce que c’est…

3 Réponses à “Censure et image choc”

  1. Bonjour,

    Ayant été contacté par l’auteur de ce message, je pense qu’il est plus approprié de répondre directement sur ce blog.

    Sur le strict plan du commentaire:

    1. Je ne suis pas responsable de la politique éditoriale du site Lesobservateurs.ch, je n’y ai aucun regard.

    2. Je n’ai reçu sur mon blog aucun commentaire correspondant même vaguement au texte ci-dessus. Le comportement décrit « il est impossible d’ajouter un commentaire » semble correspondre à une erreur technique de la plateforme de blog de 24heures que je subis parfois moi-même assez régulièrement (Pour éviter ce désagrément, je dois passer par un autre navigateur, ou un autre ordinateur). Donc, désolé pour vous.

    Sur le fond maintenant:

    « Donc si je résume, une fois en Suisse vous fermez la porte aux autres étrangers qui pourraient bénéficier de la même chance que vous ? »

    Je ne crois pas être un bon exemple de la porte à suivre ; pour vous dire, c’est une société suisse qui m’a fait venir. Donc si d’autres étrangers suivent le même chemin, pas de problème. Mais mon parcours personnel (et celui de milliers d’autres immigrés légaux) se distingue donc singulièrement de celui d’un migrant « syrien » ou « yéménite » s’imposant à la population locale en violant les lois sur l’immigration comme les Accords de Dublin, l’usage de passeurs etc. pour ensuite se contenter de vivre biberonné à l’aide sociale, pour toujours à la charge des autres… Sans même parler de l’islam qui pose de petits problèmes d’intégration ici et là.

    « Et pour la société il n’y a pas d’enfant plus important que les autres, sinon c’est le retour au moyen-âge où seuls les enfants issus de la noblesse pouvaient avoir une chance dans la vie. »

    Allez dire cela aux réfugiés ont jeté les chrétiens (hommes, femmes et enfants) par-dessus bord pendant la traversée de la Méditerranée…

    « Vous pensez vraiment qu’une famille aurait pris la mer avec ses enfants si jeunes s’il n’y avait pas une bonne raison ? »

    Oui, se faire refaire les dents gratuitement grâce à nos systèmes sociaux. Après avoir vécu en sécurité en Turquie pendant TROIS ANS (la victime décédée, Aylan Kurdi, n’a vraisemblablement jamais vécu en Syrie, ou peut-être seulement les premières semaines de son existence).

    Je vous invite à en découvrir davantage sur votre « symbole »:

    http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2015/09/04/l-affaire-aylan-kurdi-suite-et-fin.html

    Le type payait 4000 euros pour des passeurs mais n’a visiblement pas souhaité sortir de la monnaie pour acheter des gilets de sauvetage à sa femme qui ne savait pas nager et à ses enfants… Quel père prévenant!

    Sous nos latitudes, eut-il été suisse, il aurait été cloué au pilori par l’opinion publique et jeté en prison pour mise en danger de la vie d’autrui dans un triple homicide. Mais quand on a l’étiquette de réfugié on peut tout se permettre.

    Enfin, la Suisse n’a strictement aucune responsabilité avec ce qui se passe en Syrie, pas plus que n’en ont les Brésiliens ou les Japonais, et en tant qu’Etat souverain n’a donc aucune obligation morale, géographique, historique à accueillir qui que ce soit venu de là-bas.

    Je n’interdis bien sûr aucune forme de solidarité privée, bien au contraire (vous pouvez donner à bonheur.ch) et à mon avis celle-ci devrait être dirigée là où elle est le plus efficace, c’est-à-dire auprès des pays voisins de la Syrie.

  2. Cher Monsieur Montabert,

    Concernant vos remarques sur la censure de mon commentaire sur le site lesobservateurs.ch, voici mes réponses.

    1. Je comprends bien que vous ne soyez pas la personne ayant censuré mon commentaire. Mais dans ce cas, pourquoi utilisez-vous et continuez-vous d’utiliser un medium qui va à l’encontre de vos idéaux (rester libre) ? Vos idéaux sont-ils donc malléables ? Si vous fermez votre compte sur ce site, alors je pourrai croire à votre bonne foi. Sinon, vous avez simplement laissé quelqu’un d’autre faire le boulot…

    2. Le fait est qu’il m’était impossible de poster un commentaire. Mais j’ai bien compris qu’il s’agissait là d’un problème technique. Je ne suis pas paranoïaque et je ne suis pas un adepte de la théorie du complot (comme semble l’être votre site fétiche « lesobservateurs.ch »).

    Concernant votre réponse sur le fond de mon commentaire:

    « Je ne crois pas être un bon exemple de la porte à suivre ; pour vous dire, c’est une société suisse qui m’a fait venir. »

    Etiez-vous forcé par cette société de venir en Suisse ? Si oui, alors vous n’étiez alors pas libre, je comprends mieux maintenant le sens de votre slogan « rester libre », c’est un désir inassouvi ? Dans tous les cas vous pouviez conserver un permis B, pourquoi avoir voulu à tout prix obtenir la nationalité helvétique ? Pouvez-vous concevoir que d’autres que vous aient ce même désir ? Enfin, votre parcours n’est pas le seul, il y a d’autres chemins de vie tout aussi respectables.

    Vous prenez des cas isolés pour en faire une généralité. Je pourrais faire pareil, vous êtes un exemple semble-t-il réussi de naturalisation, donc c’est la preuve que les immigrés, car vous êtes un immigré, peuvent réussir leur intégration dans notre pays. Vous mélangez tout et n’importe quoi dans une même phrase. Il n’est pas question d’intégrer l’islam, mais des personnes dont leur confession est l’islam, c’est tout à fait différent. La Suisse a toujours été une terre d’accueil et grâce à ces accueils nous avons pu financer l’AVS et éviter un vieillissement trop important de notre société.

    « Allez dire cela aux réfugiés ont jeté les chrétiens (hommes, femmes et enfants) par-dessus bord pendant la traversée de la Méditerranée… »

    Tout d’abord je ne vois pas le rapport avec ma remarque. De plus, pourriez-vous m’indiquer la source de cette information ? L’esprit critique est très important et même capital lorsqu’il s’agit de traiter de sujets aussi sensibles. Maintenant, quand on se retrouve à de milliers de kilomètres de sa maison, de son pays en guerre où l’on a fui des conditions inhumaines et que l’on est sur un bateau surchargé, on peut bien comprendre (sans excuser) certaines réactions inhumaines. Finalement, l’UDC fait de même en voulant protéger le « bateau Suisse » en éjectant des femmes et des enfants.

    « Oui, se faire refaire les dents gratuitement grâce à nos systèmes sociaux. Après avoir vécu en sécurité en Turquie pendant TROIS ANS (la victime décédée, Aylan Kurdi, n’a vraisemblablement jamais vécu en Syrie, ou peut-être seulement les premières semaines de son existence). »

    Encore une fois, pourriez-vous me citer la source primaire de cette information ? Faites preuve d’esprit critique et ne croyez pas tout ce que vous lisez dans le premier canard ou le premier blog venu. Aujourd’hui tout le monde dit n’importe quoi sur à peu près n’importe quel sujet.

    J’ai une formation scientifique et j’aime donc vérifier et opposer les faits. C’est d’ailleurs grâce à cette ouverture d’esprit des scientifiques, mais aussi grâce aux philosophes, que l’Humanité a évoluer vers plus de confort, plus de compréhension du monde qui nous entoure, vers plus d’humanisme, etc. Il est bon de prendre du recule parfois.

    Le petit Aylan n’est pas mon « symbole » comme vous semblez l’avoir perçu. Il est juste représentatif de ce qui se passe en ce moment dans ce monde.

    Je trouve très intéressant que l’UDC s’offusque de l’utilisation qui a pu être faite de cette image. Alors que l’UDC est pourtant très habituée du fait. Comme celle de « la loi des autres », celle où on pouvait voir la photo de Ben Laden sur une carte d’identité Suisse ou encore et surtout l’affiche « Ivan S. violeur et bientôt Suisse » alors que la personne sous le texte est un acteur. En résumé, l’UDC a le droit de manipuler avec des acteurs, mais pas les autres ? Quelle mauvaise foi, quel manque d’objectivité.

    Pour vos prochains articles je vous invite à vérifier vos sources. Il existe bon nombre de mensonges sur votre site de référence lesobservateurs.ch. Si vous ne le faites pas, dans peu de temps vous croirez à la voyance, à la superstition et aux prédictions de Nostradamus… Ce n’est pas parce que c’est « écrit sur Internet » que cela est vrai.

    Finalement, concernant ces réfugiés, il faut bien garder en mémoire que les pays limitrophes sont ceux qui accueillent le plus. L’Europe et la Suisse n’en accueillent finalement que très peu.

    Certains sites malfaisants essaient de répendre des contre-vérités. Comme politicien et représentant du peuple Suisse, vous vous devez de ne pas les diffuser, mais de vérifier, même si cela vous prend du temps.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>